Fraudes

Pour certains fraudeurs, frauder peut devenir un travail à temps plein.
Comme toute entreprise respectable, les fraudeurs les plus doués s’organisent en réseaux : apporteurs d’affaires, fournisseurs, partenaires, salariés etc.
Leur objectif : frauder mieux et plus vite.
Suivant le secteur, la lutte contre la fraude peut rapidement nécessiter de déployer des moyens conséquents.

Quel que soit votre secteur d’activité, DATALIA vous aide à lutter efficacement contre la fraude – prévention / détection / répression – pour que vous puissiez vous focaliser sur votre coeur de métier et développer votre activité en toute sérénité.

Des secteurs plus fraudés que d’autres

Ce qui va généralement déterminer l’appétence d’un fraudeur pour tel ou tel secteur, c’est le ration gain / coût du risque.
Plus le secteur présentera un ratio élevé, plus il sera propice aux fraudes.
Les vols avec agression, la vente de drogue, la prostitution et autres activités illicites étant plus durement sanctionnées par la Justice, la fraude en ligne est par exemple un exercice dans lequel de plus en plus de fraudeurs se lancent, se reconvertissent, aussi bien en BtC qu’en BtB.

La fraude sur Internet

Dans le commerce en ligne, le taux de fraude moyen est de 0.25 %
Certains secteurs comme l’électroménager, la téléphonie, les voyages, sont les plus touchés et le taux de fraude peut parfois atteindre 1 ou 2 %.
Pour d’autres raisons, les secteurs du divertissement pour adultes, de la rencontre, de la VOD, de la voyance etc. enregistrent des taux de fraudes record qui flirtent souvent avec les 5 %.
D’une manière générale, il convient de noter que 3DSecure a contribué à faire reculer la fraude en ligne en BtC, qui était en grande partie de la fraude à la carte bancaire sur internet.
Mais les fraudeurs s’adaptent et l’avènement de 3DS a eu deux conséquences principales sur le commerce en ligne :
– une augmentation de la fraude chez les logisticiens, plus connue sous le nom de colis perdus.
– une augmentation de la fraude entre professionnels.
– une diversification des vrais réseaux de fraudeurs qui n’hésitent plus à se lancer dans la contrefaçon sur internet, un secteur où les condamnations sont très rares, mais qui pèserait pour près de 3 % du Chiffre d’Affaires des industriels lésés.

La fraude off line

Internet a bien évidemment été un formidable nouveau terrain de jeu pour les fraudeurs.
Mais les fraudes plus classiques perdurent toujours. Les fraudes en entreprises par exemple sont toujours en augmentation : détournements d’actifs, violation de la propriété intellectuelle, corruption, fraude comptable, blanchiment etc.
L’Etat est également aujourd’hui une des principales victimes de la fraude : fraudes des professionnels de santé ou des bénéficiaires, fraudes fiscales, fraudes à la TVA, travail au noir, fraudes aux allocations etc.
Les montants fraudés chaque année se chiffrent en dizaines de milliard d’Euros.

Une lutte contre la fraude à organiser

La lutte contre la fraude n’est pas un exercice facile, car il nécessite à la fois une prise de conscience du problème et une capacité à se remettre en question.
La lutte contre la fraude s’articule en général toujours de la même façon :
– mise à plat des process
– identification de patterns de fraude (schémas / comportements types)
– adaptation des process si besoin
– augmentation du coût du risque pour les fraudeurs en faisant scrupuleusement appliquer les peines prévues par la Loi
Bien évidemment cette lutte de tous les instants doit s’organiser intelligemment afin de ne pas pénaliser les bons Clients.

Quel que soit le type de fraude, fraude en ligne, fraude fiscale, fraude sociale ou fraude aux assurances, toutes reposent sur le même principe : le mensonge.
Usurpation d’identité et / ou de moyens de paiements, fausses déclarations, mauvaise foi,  tous les moyens sont bons pour frauder.
L’expertise et le savoir-faire de DATALIA vous permettent de mieux organiser votre lutte contre la fraude, de gagner du temps et de l’efficacité, à la fois pour la prévention de la fraude mais aussi pour la répression de la fraude, qui reste in fine, le meilleur moyen d’inciter les fraudeurs à changer d’activité…