Contrefaçons

La contrefaçon consiste à reproduire ou à imiter un bien, matériel ou immatériel, tout en faisant croire au consommateur qu’il s’agit d’un vrai, d’un authentique.
Bien que ce problème ne soit pas nouveau, on constate depuis plusieurs années une diversification sectorielle massive des contrefacteurs, rendue possible entre autre par Internet.

C’est un fléau qui se virtualise de plus en plus, un business très lucratif qui attire de plus en plus de fraudeurs, souvent en lien direct ou indirect avec le crime organisé.
Le nombre de sites Internet proposant d’acheter de la contrefaçon ne cesse d’augmenter, causant ainsi de lourds préjudices aux entreprises lésées, et enrichissant les acteurs d’une économie parallèle dangereuse, ayant une conception très particulière du Droit des marques, du travail, du respect de l’environnement, de la sécurité des consommateurs et naturellement du Droit de la propriété intellectuelle.

Trop souvent les consommateurs crédules achètent de la contrefaçon sans le savoir, alimentant ainsi la demande d’un marché parfaitement illégal, et mettant parfois leur santé en danger.

La contrefaçon, un business en plein essor

– Des saisies multipliées par 7 en 10 ans
– Une concurrence déloyale qui touche d’autres secteurs que le luxe : alimentation, médicaments, etc.

Internet, le canal de vente privilégié des contrefacteurs

– 40 % des ventes de contrefaçon se font par Internet, contre 10 % dans le commerce classique
– Une vitrine estimée à 100 Milliards de dollars
– Un secteur qui se professionnalise

Des moyens de lutte et de pression limités

– Problèmes de coopérations judiciaires entre pays
– Problèmes de coûts / lenteur / lourdeur des mécanismes judiciaires
– Des sites Internet qui renaissent systématiquement
– Une offre qui explose faute d’être combattue efficacement
– Une demande qui ne tarit pas faute d’être éduquée

DATALIA propose de nouveaux services innovants afin d’une part, de surveiller la contrefaçon sur Internet et d’autre part de lutter contre la cybercontrefaçon.